Skip to main content

Quel carburant mettre dans votre Porsche à Moteur Avant ?

Les carburants sont un mélange de produits extraits du pétrole, l’octane (C8H18) et l’heptane (C7H16), plus des additifs et pour certains un ajout d’éthanol (autrefois du plomb pour ses capacités antidétonnantes).

Les carburants sont définis par l’indice d’octane.

L’indice est mesuré par la comparaison du rendement, dans un moteur spécifique, du carburant avec un carburant de référence, mélange d’octane et d’heptane. Un SP 98 aura le même rendement qu’un mélange 98% d’octane et 2% d’heptane.

L’heptane (plus léger) étant plus détonnant que l’octane, plus l’indice est faible, plus le mélange est détonnant.

Il existe deux indices, le RON -Research Octane Number- (mesure de la proportion à 600 trm) et le MON -Motor Octane Number- (rendement en conditions plus sévères, vitesse de rotation du moteur spécifique à 900 trm).

Les carburants distribués sont le SP 98 (RON 98 – MON 88) et le SP 95 (RON 95 – MON 85), l’ancien super plombé avait un indice d’octane de 97 (RON / 86 MON).

Plus le taux de compression est élevé plus l’indice d’octane doit être important, pour réduire cette contrainte les moteurs récents sont maintenant équipés de culasse en aluminium à chambre de combustion hémisphériques, multi soupapes, turbo etc…

Il faut impérativement respecter les recommandations du constructeur en ce qui concerne le carburant à employer.

Pour nos voitures 924 – 944 (phase 1 et 2) – 968, SP 98 Porsche avait déjà prévu l’utilisation de l’essence sans plomb dès les années 1970.

Pour les 944 TURBO, S et S2 SP 95

L’utilisation du SP 95 peut être dangereuse pour les moteurs (cliquetis) à cause de son pouvoir détonnant supérieur au SP 98.

Par chance le super plombé n’existe plus, car son utilisation dans un véhicule catalysé, conduisait rapidement à la destruction du catalyseur.

LES CARBURANTS

L’essence est un mélange d’hydrocarbures, auxquels sont parfois ajoutés d’autres produits combustibles ou adjuvants. On y trouve en moyenne :

· 20 % à 30 % d’alcanes, hydrocarbures saturés de formule CnH2n+2, (heptane C7H16 et octane C8H18

· 5 % de cycloalcanes, hydrocarbures saturés cycliques,

· 30 % à 45 % d’alcènes, hydrocarbures non saturés,

· 30 % à 45 % d’hydrocarbures aromatiques, de la famille du benzène .

Parmi les alcanes, deux jouent un rôle particulier : l’octane C8H18 et l’heptane C7H16.

En effet, ces deux alcanes possèdent des propriétés radicalement différentes du point de vue de leur tendance à l'auto-allumage .

· Un mélange d’air et de vapeur d’iso-octane va difficilement s'enflammer spontanément, ce sera donc bien la bougie qui provoquera l'allumage et créera au moment prévu une déflagration , c'est à dire une flamme de pré-mélange qui se propage dans le mélange à une vitesse inférieure à la vitesse du son .

· Au contraire, avec l’heptane, l'auto-allumage est facile : pour des taux de compression élevés, l'allumage aura lieu en volume dans le cylindre avant que la bougie ne fonctionne. Ce phénomène caractéristique des moteurs à allumage commandé s'appelle le cliquetis et provoque la formation d'ondes de choc dans le cylindre, d'où le bruit caractéristique. Dans le pire des cas, il peut y avoir création d'une détonation qui peut aller jusqu'à faire fondre le piston, le front de flamme se déplaçant plus vite que le son en se couplant à l'onde de choc.. Il est donc assez courant, notamment dans la littérature anglo-saxonne, de parler improprement de détonation quand on parle en réalité seulement de cliquetis .

En l'état actuel des technologies un moteur à détonation aurait une durée de vie très courte par rapport aux moteurs à combustion interne actuels. Le terme populaire en France de moteur à explosion est peu précis, car les déflagrations tout comme les détonations sont toutes les deux des explosions. Il vaudrait mieux employer le terme de moteur à combustion interne.

Les carburants « premium » contiennent en plus des additifs spécifiques à chaque compagnie pétrolière : détergents, inhibiteurs de corrosion, modificateurs de friction, antimousses, antioxydants, désémulsifiant, réodorants, etc.

Biocarburant E 85 = 85% d’éthanol et 15% d‘essence.

Indice d’octane = 104 RON

Ethanol = obtenu par la fermentation du sucre contenu dans certaines plantes , betteraves, cannes à sucre, amidon du froment, maïs le biocarburant n’est utilisable que dans les véhicules adaptés « Flex Fuel » qui ont la possibilité d’utiliser les différents carburant disponibles même mélangés, ceci par dispositifs d’injection spécifiques, avec des calculateurs et sondes (détection cliquetis) qui règlent automatiques l’injection en fonction de l’analyse des informations venant des capteurs.

Il est également tenu compte de l’agressivité (corrosion) plus importante que l’essence, de l’éthanol pour l’utilisation de matériaux spécifiques en contact avec ce produit, réservoir, durits, joints etc..

Accés

Suivre Porsche Club 924-944-968 France